Assez d’idées reçues en matière de séjours linguistiques. Enfants, parents, seniors, sont souvent perdus face à l’apprentissage des langues. Force est de constater que depuis de nombreuses années en France, l’apprentissage des langues est un échec. Mais attention sous le vocable de formation linguistique ou voyage linguistique se cachent des formules qui n’ont rien à voir les unes avec les autres ! Nous allons voir et répondre ensemble à quelques points d’interrogation qui reviennent souvent au sujet de ce type de séjour.

1. Les voyages linguistiques sont des séjours où l’on « s’amuse » et où l’on apprend rien :

Vrai, si vous restez durant toute la durée de votre voyage linguistique avec des personnes ayant la même langue maternelle que la votre. Évitez de rester constamment en groupe, allez à la rencontre de personnes natives du pays où vous séjournez, et n’hésitez pas à discuter avec les commerçants, et guides pour en apprendre plus sur la culture du pays. Attention, vous en apprendrez moins si les cours sont dispensés par des professeurs français qui donnent des cours à l’étranger pendant l’été, ou pire, s’il s’agit d’étudiants n’ayant aucune qualification pour l’enseignement de leur langue maternelle à l’étranger. Renseignez-vous donc bien sur l’organisme qui s’occupe de votre séjour, pour éviter tous problèmes.

Faux, les séjours linguistiques qui accueillent uniquement des individuels (pas de groupes), qui sont internationaux (qui mixent les nationalités) et qui organisent des programmes entièrement encadrés par des natifs, avec des cours dispensés par de vrais enseignants possédant un diplôme pour l’enseignement de leur langue maternelle à des étrangers, sont des séjours qui donnent des résultats très positifs. Au-delà de l’apprentissage théorique, ces voyages linguistiques sont conçus pour vous permettre d’utiliser une nouvelle langue quotidiennement, pendant les cours et lors des activités culturelles.

2. Les voyages linguistiques c’est cher :

Vrai et Faux, car certains organismes proposent des séjours « tout compris » à des tarifs attractifs mais il n’y a pas de miracle : posez-vous les bonnes questions pour savoir ce qui constitue un programme linguistique. La mixité des nationalités, le nombre d’heures de cours, la qualité des activités et excursions, l’environnement de la ville / du pays, le type d’hébergement (en famille ou en résidence), … voilà autant de facteurs qui font toute la différence !

Il existe néanmoins, des voyages linguistiques que l’on peut aujourd’hui qualifier de « haut de gamme », qui font la différence. Ils constituent un investissement important au départ mais ils n’ont rien à voir avec les voyages linguistiques plus « basique ». Certains vous permette même le passage d’un test de langue à la fin de votre séjour.

3. Une immersion dans une famille sans cours permet de faire des progrès …

Vrai, si vous avez un bon niveau au départ, voire très bon, avec une bonne compréhension, et de bonnes bases théoriques, il s’agira simplement de pratiquer au quotidien sans trop de difficultés.

Faux, si vous n’avez pas déjà une certaine fluidité, une bonne compréhension de la langue, vous aurez du mal à apprendre les fondamentaux de la langue et votre progression sera plus lente que dans un voyage linguistique avec des cours de langue qui vous donneront la structure de la langue étudiée, indispensable à une pratique courante de celle-ci. Par ailleurs, grâce à des cours, vous pourrez combler les points délicats sur lesquels vous butez dans votre apprentissage linguistique en bénéficiant d’un cours sur mesure.

4. Les voyage linguistiques sont ouverts à n’importe quel âge :

Vrai et Faux, un voyage linguistique efficace, implique une coupure avec sa langue maternelle, pour permettre une immersion complète dans l’environnement et la culture de la langue ciblée. Si vous êtes mal préparés, ou que vous n’avez jamais voyagé à l’étranger, vous vivrez sans doute mal votre voyage linguistique au début. Car vous devrez faire là un effort supplémentaire pour comprendre et vous intégrer à la famille qui vous accueille (ou groupe si vous partez en école de langues).

5. Partir en groupe permet de progresser plus vite :

Vrai, quand vous partez en groupe, avec un de vos amis par exemple, cela peut vous permettre de progresser plus rapidement. Vous développerez vos capacités en même temps que lui, ou le groupe, et vous pourrez également apprendre des erreurs des autres pour progresser.

Faux, car partir seul dans un pays étranger est le meilleur moyen d’apprendre une langue et permet de s’immerger totalement dans la culture du pays visité. Votre objectif étant lors d’un voyage linguistique d’apprendre rapidement et efficacement les rudiments de la langue, le tout dans un environnement unique et dépaysant. De plus, quand vous partez à l’étranger fuyez toute personne parlant votre langue maternelle, sinon vous n’apprendrez rien ! Enfin, être seul vous permet de vous lancer pleinement dans votre voyage dès le premier jour car vous allez être forcé à parler la langue avec les personnes résidents sur place que ce soit pour demander votre chemin, faire vos courses, ou lors des activités culturelles et sportives prévues lors de votre voyage linguistique.

En conclusion :

En matière linguistique il n’y a pas de miracle : la meilleure façon de connaître une langue reste d’y être exposé seul, de façon continue sinon de manière régulière en restant avec les natifs du pays. On dispose aujourd’hui de suffisamment de recul pour affirmer que les voyages linguistiques « entre français » n’apportent pas la bonne réponse au besoin de connaissance sur une langue. Le groupe parlant la même langue maternelle, cela réduit votre apprentissage et vous ne profiterez pas pleinement des possibilités qu’offre ce type de voyage.

Alors n’ayez pas peur de partir seul car on ne peut qu’apprendre en osant !

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *